mercredi 18 juin 2014

L'Alimentation Physiologique, premier pilier d'une Beauté Vraie et d'une Santé Naturelle retrouvée.


!! ATTENTION !!  : Devant l'ampleur du buzz que provoque ce blog naissant ( et qui me dépasse moi-même ahah ), qui s'adressait à l'origine à quelques amis et moins proches, je tiens à insister lourdement sur quelques points. 
Je me base principalement sur mon expérience au quotidien, je transmets un message basé sur les évolutions magnifiques dont je suis témoin chaque jour. Je n'ai aucunement la prétention d'être scientifique et je suis encore moins docteur. Je suis juste une jeune femme qui souhaite se reconnecter à son instinct et au bon sens, gavée par les mensonges et les manipulations de l'industrie agro-alimentaire et des organismes qui nous gouvernent. Alors je fais mon chemin, humblement, je m'informe, je lis, je tente de comprendre, j'avance en douceur, j'applique mes découvertes. Et ça marche parce que ça tombe sous le coup du bon sens !
Alors puisque ce blog attire du monde, bien plus que celui à qui il s'adressait au départ, je tiens à dire aux personnes qui se sentent touchés ( ou non ) par ce message :
" faites votre propre expérimentation, ne prenez pas tout en bloc, faites la même chose que moi, informez-vous, suivez votre intuition. SOYEZ VOTRE PROPRE GUIDE. "

Je vous invite à lire ma page située dans la colonne de droite intitulée : " précisions sur le but de The Way I Live ".



Ca veut dire quoi " Alimentation Physiologique " ?

Pour démarrer cet article, je vous propose de lire ou relire la définition du mot " physiologique " dans le dictionnaire Larousse :
" Se dit des fonctions et des réactions normales de l'organisme "

Une alimentation physiologique est donc, si l'on se fie à cette affirmation, une alimentation qui respecte les fonctions normales et induit des réactions tout aussi normales dans notre corps.
C'est l'alimentation la plus adaptée à notre fonctionnement. C'est l'alimentation qui nous apportera le carburant nécessaire à l'épanouissement optimal de notre organisme.

Regardons maintenant d'un peu plus près notre fonctionnement corporel, dans les faits :

  • Dents plates + canines quasi inexistantes + salive digestive = mâchoire faite pour croquer, mâcher longuement, réduire le plus possible en bouillie notre bol alimentaire pour faciliter le travail intestinal.
  • Sphères hépato-pancréatique ( foie + vésicule biliaire + pancréas ) et leurs enzymes digestives = nous permettent de digérer les sucres simples et les graisses. 
  • Acide chlorhydrique dans l'estomac = qui permet l'assimilation d'une toute petite quantité de protéines complexes / animales.
  • Intestins très longs ( ~ 7 mètres ) = tout à fait adaptés au passage des fibres de cellulose et absolument inadaptés pour des masses de protéines complexes qui y stagnent et se putréfient.
  • Reins minuscules = présents pour filtrer notre sang de ses déchets, adaptés pour une toute petite quantité d'ammoniaque/d'urée.

Voilà en gros les principaux organes qui rentrent en ligne de compte dans notre digestion.
Nous sommes donc physiologiquement adaptés, "créés ", " fabriqués ", pour les sucres simples, les fibres, les graisses et très peu de protéines.
Ce sont les faits anatomiques.

Nous sommes donc anatomiquement des frugivores, comme les grands singes que nous sommes.


Ca mange quoi un frugivore ?

Concrètement un frugivore mange tous les végétaux frais :
  • des fruits mûrs, gorgés de soleil, de sucres simples ( fructose ), de vitamines et de minéraux
  • des légumes feuilles principalement, verts, très verts, pleins de chlorophylle extrêmement reminéralisante
  • des légumes racines comme les carottes et les pomme de terre...
  • des fruits oléagineux comme les avocats, les noix, noisettes... de préférences trempées
  • des fruits secs comme les figues, abricots... de préférences trempés
  • des graines, de préférence germées, comme les graines de lin, tournesol, courge, alfalfa...
  • des huiles végétales en quantité nécessaire mais pas gargantuesque ( !! )
  • quelques produits animaux en quantité congrue ( et crus par pitié ! ), en dehors de toute considération éthique.
  • et le tout... CRU !
Donc, en termes de physiologie, et en laissant la question éthique de côté, disons qu'un frugivore mange 98% de végétaux pour 2% de produits animaux si le besoin s'en fait sentir.

 
Nan mais n'importe quoi, on est des omnivores !

Je vais encore chambouler ce que l'on vous a appris depuis des années, mais c'est aussi le but de ce blog, après tout :)
Alors la réponse est clairement NON.
Au delà de la lecture de ce très bon tableau comparatif que je vous invite à consulter, et vis à vis duquel il me semble inutile de faire doublon, je me fie uniquement à ce que je vois de la physiologie humaine, en me basant sur la réalité des faits, de notre construction anatomique.
Le fait que nous ne mourrions pas instantanément en mangeant un " bon " steak-frites ne signifie pas que cela est comestible pour nous. Preuve en est que depuis l'explosion de la nourriture industrielle et de la consommation de viande pour ne citer que celles-ci, au détriment de la consommation de végétaux, on a vu exploser les cas d'obésité, de diabète, de " maladies de civilisation", de cancers, etc. Preuve que cette alimentation moderne délétère nous fait complètement partir en vrille !

Normal ! Si vous mettez une tasse de café au lait dans le réservoir plein d'essence de votre voiture, elle va fonctionner quand même. En revanche, si vous remplacez 90% de votre essence par du café au lait, elle va commencer à avoir de sérieux problèmes, votre voiture...
C'est pareil pour notre corps ! Si vous mangez un steak-frites une fois par an, et que le reste du temps vous suivez un régime physiologique frugivore, votre corps l'éliminera, après probablement quelques désordres intestinaux et une mauvaise nuit. En revanche, si vous mangez des steak-frites tous les jours et des fruits une fois par an, ne vous étonnez pas d'être dans le même état que votre voiture au café...!

Très honnêtement, vous le trouvez en bonne santé votre humain omnivore ?
Bedonnant, diabétique, agressif, toujours de mauvais poil, dépressif, insomniaque, cellulitique, fatigué chronique, bourré d'arthrose, d'eczéma, de rhumatismes, cancéreux...
On a jamais vendu autant d'antidépresseurs, d'anti-inflammatoires et autres médicaments qu'à notre époque !
Je le trouve plutôt moribond moi, hein...

Ouais mais c'est pas très équilibré ton histoire là hein... ça manque de protéines tout ça !

Très bien.
Considérons le cas du petit enfant de 0 à 2 ans qui va, en un temps relativement cours, doubler sa taille et sa masse. Cela fait de cette période le moment où le besoin en protéines est le plus fort. Tout le monde sera d'accord sur ce point.
Si tout se passe bien, pendant cette période de construction tissulaire intense, ce petit enfant sera nourri de l'aliment le plus parfaitement adapté au corps humain. Celui que la nature même a créé et équilibré pour nous : le lait maternel.
Examinons la composition du lait maternel donnée sur Wikipédia :
  • 87.5% d'eau
  • 7% de sucres
  • 4% de graisses
  • 1% de protéines " libres ", c'est à dire sous forme d'acides aminés directement assimilables
  • 0,5% de micronutriments
Ce qui correspond, en termes de pourcentage calorique à :
  • 53% de graisses
  • 41% de sucres
  • et .................. 5% de protéines ( !! )
Les recommandations nutritionnelles pour un adulte étant de 10% de protéines alors qu'il ne grandit plus du tout, et n'a besoin de protéines que pour renouveler ses tissus et réparer les lésions éventuelles !
C'est complètement absurde ! Ö_Ö

En plus, nous ne suivons généralement pas ces recommandations déjà élevées puisque notre alimentation moderne apporte une dose de protéine supérieure à 15% ( !! ). Ö____Ö

Et ce n'est pas tout, souvenez-vous, dans mon article sur les produits laitiers, je parlais de l'acidification congestionnante issue de la digestion des protéines complexes du lait. Ce sont les mêmes que l'on retrouve dans le steak de notre steak-frites !
Donc gluten qui bouche + lait qui acidifie + viande rouge cuite qui créé un max de molécules de Mailllard cancérigènes et d'urée ( et donc d'acides ) = AU SECOURS.
Vous ajoutez à cela le déséquilibre oméga 3/oméga 6... et vous avez un bel exemple d'organisme humain lambda qui va chez le médecin ou à la pharmacie tous les mois, perclus de maux en tous genres, de " maladies ", de symptômes divers, qui ne sont que des signaux d'alarme pour nous montrer qu'il faudrait peut-être, enfin ce serait bien hein, ché pas tu vois, arrêter de déconner.

Et par dessus tout ce joyeux bazar, on a évidemment, mesdames messieurs.... Le tristement célèbre régime Dukan ! \o/

OUI. TOUT. VA. BIEN.

Mais revenons à notre frugivore.
Il donc besoin, grand maximum, de 5% de protéines " libres ". C'est à dire d'acides aminés non issus d'une déconstruction protéique complexe. Et l'on trouve tous ces acides aminés directement assimilables dans les végétaux ! Ah ben ça tombe bien didon !
Il nous suffit de manger une grande quantité de fruits et légumes divers pour combler nos besoins.


Bref. La carence en protéines est un mythe. Je le clame haut et fort.
Je ne mange plus aucun produit animal ou en quantités... mais... juste infimes ( un jaune d'oeuf cru dans une mayo maison, une tranchette de fromage de chèvre frais BIO ), et je n'ai jamais été aussi sèche et dessinée qu’aujourd’hui ! Et j'ai la méga-pêche !


Il serait bon d'oublier définitivement cette légende de l'inconscient collectif qui vise à penser, en gros, que l'on mange de la viande pour avoir " la force du bœuf ", " on mange du muscle alors ça va nous faire faire du muscle "... C'est aussi débile que de penser que manger la cervelle ou le cœur de votre ennemi vous donnera son intelligence et son âme...

Dernier point qui ne manquera pas de vous convaincre si ce n'est déjà fait : regardez nos amis les gorilles, il ne font que manger de feuilles vertes en quantité astronomique, quelques baies et une minuscule part de produits animaux ( il va pucer sa guenon ou attraper un souriceau ), et ça ne l'empêche nullement de faire ses bons 200 kilos de muscles !


Ok. Soit. Mais tu fais quoi de la vitamine B12 ? Hein ? HA !

La fameuse vitamine B12... Vitamine que l'humain se doit de trouver dans son alimentation parce qu'il est incapable de la fabriquer lui-même. Vitamine que l'on ne trouve, soi-disant, que dans les produits animaux.

Pour répondre à cette question souvent posée, je citerai un de mes autres maîtres à penser, Gary Yourofsky :
" Tout ce dont nous avons besoin pour vivre en terme d'alimentation se trouve dans la terre. Alors pourquoi diable passer par le corps d'un autre animal pour se le procurer ? "
Eh oui ! La vitamine B12 se trouve dans les animaux parce que dans le cas de la vache ou du bœuf par exemple, ils vont brouter l'herbe et avaler de la terre en même temps, où se trouve cette précieuse vitamine !

Vous voulez devenir végéta*ien ou frugivore, ou vous l'êtes déjà, et vous voulez régler ce problème de vitamine B12 une bonne fois pour toutes ?
Achetez des légumes de pleine terre BIO, ne les lavez que modérément, et vous aurez votre vitamine B12.

Affaire classée.
SUIVANT !


Mouais. Bon. Admettons. Mais pourquoi il faut manger cru ?

Il faut de préférence manger cru, oui, c'est vrai.
Rappelez-vous, je l'avais déjà évoqué pour le cas du lait.
La cuisson possède deux inconvénients majeurs : d'abord, aucune vitamine ni aucun minéraux ne résiste à une température supérieure à 100°C. Pour la plupart ils sont détruits à partir de 42°C.
Manger cuit revient donc à manger inerte. A manger du vide, du non-nourrissant. En gros vous mettez des produits et des matières dans votre corps qui vont lui prendre de l'énergie à digérer, créer des déchets et ne rien lui apporter en retour !

Deuxièmement, les cuissons vives, comme pour saisir un steak par exemple, ou cuire un pain au four, produisent ce que l'on appelle les molécules de maillard, issues de l'action des sucres sur les protéines appelée glycation. Cette réaction de Maillard est à l'origine des " bonnes " odeurs de grillé, et de la dorure des viennoiseries par exemple. Le problème c'est que ces molécules de Maillard sont en gros à l'origine de radicaux libres virulents, provoquant un vieillissement tissulaire précoce, qui peuvent être facteur de diabète et sont surtout hautement cancérigènes...

Donc si cuisson il doit y avoir : vapeur douce et soupes cuites doucement, sans bouillir.
C'est ce que je fais pour mes pommes de terre, 20 à 30 minutes au cuit-vapeur.


Séance photo fruitée avec Agata Wolanska
Crédit photo © Agata Wolanska




Et comment tout cela agit sur ma santé à ce point ?

Eh  bien tout simplement parce que vous respectez les règles du jeu !
Si vous fournissez le carburant adapté à votre " machine corporelle ", elle va fonctionner de manière optimale ! Si vous donnez à votre corps ce dont il a besoin, il va pouvoir nourrir ses cellules, les oxygéner et faciliter l'élimination de leurs déchets. Le corps se nettoie, la congestion s'atténue, et vous dites adieu à tous ces " maladies " qui ne sont en faits que des symptômes " d'alarme " liés à l'état d'obstruction de votre corps par ses toxines.

N'oubliez pas ! Votre corps vous pardonne tout ! C'est un merveilleux système qui répare toutes vos erreurs, mêmes les plus sérieuses, pour le peu que vous respectiez son mode d'emploi.


Ouais... mais de là à me rendre beau / belle, y'a un monde.

Que vous pensez !

Un corps en bonne santé est un corps avec de beaux cheveux, sains, forts ; des ongles solides et brillants ; une peau douce, jeune, lumineuse et ferme ; une absence de cellulite, de surpoids. C'est un corps " fit ", musclé, souple, sec et harmonieux ; des yeux blancs et brillants, etc.

Et surtout, c'est un corps qui " sourit ", parce qu'il rayonne de Joie et  de bien-être...


Ben ça me fait bien envie ton histoire, vu sous cet angle, mais moi les fruits... je peux pas en manger, ils me rendent malade.

Voilà une autre vision erronée du fonctionnement humain. En fait, on prend le problème à l'envers.
Un fruit, par essence, est la nourriture la plus parfaitement adaptée à notre organisme. Il ne peut EN AUCUN CAS, vous rendre malade.
Jamais.
Never.
Oubliez.

En revanche, le fruit détoxine...
C'est à dire que lorsque vous ingérez un fruit, et en particulier quand votre alimentation en manque cruellement habituellement, votre corps se dit : " Alléluia ! de la vraie nourriture ! Je vais pouvoir retourner faire mon travail ! ". Et il va se nettoyer.
Le fait d'être " malade " n'est en fait qu'une réaction de détoxination de votre organisme.
Diarrhées, maux de tête, de ventre... les acides sont délogés, remis en circulation, et ça secoue !

Je reprends l'exemple très parlant de Thierry Casasnovas qui évoquait le cas des cerises. On dit que les cerises
" donnent la courante ". Mais si on regarde les choses sous l'angle physiologique réel, c'est que quand arrivent les cerises au printemps, on se gave de ces joyaux rouges ( parce que, faut le dire, c'est ultra-bon ), mais le problème, c'est que n'ayant pas l'habitude de fournir à notre corps autant de fruits d'un coup, il détoxine SA RACE !
Les fruits ne rendent pas malade, ils révèlent l'état de congestion réel de votre organisme malmené par des habitudes alimentaires délétères.
Alors rendons leur intégrité à ces pauvres fruits à la réputation tragique : LES CERISES NE DONNENT PAS LA COURANTE.
Bigre.

Si vous vous lancez dans l'aventure frugivore, ce que je ne pourrai que vous conseiller tous les jours de toute ma vie, allez-y pro-gres-si-ve-ment. Sinon, gare aux montagnes russes...


Oui mais n'empêche qu'honnêtement, ne manger QUE des fruits et des légumes, ça ne tient pas au corps.

Mmmh... Certes, si votre alimentation frugivore naissante ne subit pas quelques transformations au niveau quantités. En effet si vous arrêtez votre nouvelle alimentation aux portions rachitiques de fruits et légumes que vous mangez par jour, en soustrayant juste tout le reste, il ne va pas y avoir grand chose dans votre assiette !

Je pense que vous ne pouvez pas imaginer les quantités de nourriture que je mange par jour. Je dois faire, selon ma faim, entre 4 et 10 petits repas par jour. En comptant les demi-litres de jus de fruits et/ou légumes que je m'envoie derrière la cravate depuis l'arrivée de mon sacro-saint extracteur de jus.
En gros dans une journée, si je comptabilise, je peux facilement manger une pastèque entière, un melon, un ananas, 2 ou trois avocats, 2 ou 3 tomates, 8 ou 9 bananes, 4 à 5 pommes de terre, une mangue, une demie scarole, sans oublier les noix, les fruits secs, les assaisonnements...
Je mange à chaque fois que j'ai faim, sans me priver, sans compter la moindre calorie débile, et je m'arrête dès que la satiété pointe le bout de son nez.
Certains jours je n'ai pas très faim, ou je retarde mes prises alimentaires parce que je n'ai pas le choix. Ce rythme irrégulier contribue à ma santé puisque trois repas par jour à heures fixes, c'est tout sauf physiologique.
Je peux vous assurer que j'ai une pêche d'enfer, que je n'ai aucun coup de mou dû à la digestion, que je ne me sens jamais lourde, jamais affamée non plus !


Et je pèse 52 kilos pour 1m74...



Alors, prêts à tenter l'aventure du vrai, du bon pour votre corps, de l'adapté, du frais, du physiologique ?





Pour aller plus loin :


  • LE LIVRE QUE TOUT LE MONDE DEVRAIT LIRE AU MOINS UNE FOIS DANS SA VIE :


 

 
  • LA vidéo qui fait sensation ! ÉLOQUENTE et très émouvante ( enfin je trouve... )




  • Le super reportage " On est ce qu'on mange " :

  •  
     
  • Une autre vidéo géniale, " Les carottes sont crues " :

  •  
     
  • Une quatrième que je regarde régulièrement pour la fraîcheur de Mme Irène Grosjean, " Irène, journal d'une transition alimentaire " :




  • Le site de Thierry Casasnovas " Vivre Cru " bientôt rebaptisé " Régénère " : www.vivrecru.org
  • La vidéo du même Thierry " Démystifions les protéines " : http://youtu.be/xAkbiYhY9JY
  • Le site " Crudivorisme.com " : http://www.crudivorisme.com/
  • Le livre de Robert Morse :
  • Le livre du Dr Douglas N. Graham :


  • Pour finir de convaincre celles et ceux qui ont encore des doutes ou des craintes quant à la " carence en protéines ", j'ajoute cette vidéo TIP-TOP dans laquelle un athlète de haut niveau, plongeur en eaux vives, a vu ses performances bondir et son corps s'assécher grâce à l'alimentation physiologique !







J'espère que cet article vous aura apporté.
Prenez soin de vous, je vous embrasse,
Saturne.




19 commentaires:

  1. Bonjour,
    J'ai découvert ton blog au fil de mes recherches sur ton groupe et tes cours de chant (je suis la compagne du batteur de Former Life, c'est lui qui m'a parlé de votre musique et j'ai accroché, j'adore !). Je suis surprise et heureuse de trouver quelqu'un qui a le même discours que moi sur l'alimentation qui convient à l'être humain. D'ailleurs, je te remercie de contribuer ainsi à ouvrir les yeux aux gens qu'on gave de mensonges à longueur de temps (et c'est plutôt indigeste !). Je suis déjà végane depuis plusieurs années et je suis convaincue du bien fondé de cette alimentation puisqu'elle m'a permis de revivre après des années d'allergies respiratoires qui me donnaient des envies de suicide tous les printemps (j'exagère à peine car 5 mois par an à ne plus pouvoir respirer, c'est chaud !). J'apporte donc de l'eau à ton moulin, puisque contrairement aux prédictions des médecins, je suis en bonne santé (je ne dis pas parfaite car là, il faudrait que je change de métier !) et j'ai une petite fille, de "gestation végane" et nourrie au "lait de végane" qui elle, en tous cas, ne permet aucun doute sur sa bonne santé. Te lire ravive chez moi l'envie d'aller plus loin en éliminant aussi le gluten et petit à petit, les aliments cuits. Je me suis permise de partager ton dernier article avec mes amis de facebook, j'avoue que ça m'évite de répéter ce que je dis tout le temps sur mon alimentation ! Longue et belle continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Jessica ! C'est une réelle Joie pour moi de te lire. Je suis contente de voir que le message passe et que de plus en plus de gens sont convaincus, appelés ou pour le moins intrigués par cette autre vision des choses, qui remet en question des affirmations erronées assénées par les organismes qui nous tiennent en laisse.
      Fais ton chemin, écoute ton corps, accompagne ton ressenti avec patience, douceur, amour, confort.
      Merci pour le partage, c'est avant tout pour cela que je passe de longues heures à écrire, alors ne te gêne surtout pas.
      Au plaisir de te revoir dans le coin !

      Supprimer
    2. Oh que oui, ça fait du bien de voir que de plus en plus de gens s'y mettent. Je tombe de plus en plus sur des gens qui font ces choix et c'est un vrai réconfort. Je suis abonnée à ta page facebook (Yohtli Art) et j'ai vu que tu avais fait 1000 vues en un jour. Je ne suis guère étonnée, je pense que beaucoup ont voulu partager et... Voilà ! Pourvu que ça dure et que ça progresse encore, toute une civilisation en bonne santé, je suis curieuse de voir ça !

      Supprimer
    3. Absolument d'accord avec ta dernière phrase !
      Enfin une civilisation de Joie et d'Abondance, c'est un rêve à la portée de chacun.

      Supprimer
  2. Je suis ravie de te lire ici et de te voir de plus en plus belle, en toute simplicité! ♥
    J'ai même appris des choses... MERCI.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ma Germaine ! c'est un plaisir de te voir par ici <3
      Merci à toi pour les gentils mots :)

      Supprimer
  3. Bonjour!

    Tout d'abord, un grand merci pour ce blog, que j'ai découvert (à point nommé) il y a peu. Cela fait quelques jours déjà que je le parcours - j'aime prendre le temps de "digérer" chaque article, d'y réfléchir, de pousser ma curiosité vers d'autres sources - et j'en ressors convaincue et plus déterminée que jamais! Merci donc pour ce dernier coup de pouce qu'il me manquait avant d'entamer le premier pas!

    Cela faisait déjà un certain temps que je me posais des questions quant à mon alimentation (en ce qui concerne les cosmétiques, cela fait quelques années que j'ai, avec beaucoup de bonheur - et de résultats!, envoyer valser tous ces cosmétiques de destruction massive!)
    Suite au diagnostic d'un burn-out, un ami m'a filé le livre de Seignalet...que j'ai bêtement survolé ("mais bien sûr, mes tendances aux coups de blues depuis mes 18 ans, mes gros coups fatigues, et autres tracas, seraient le résultat de mon alimentation!?! Ahaha! Et si je change mon comportement alimentaire, adieu les soucis, je serai guérie?!!!! Laissez-moi rire!" <- je précise que je suis infirmière, et qu'à l'école, on apprend que, lorsqu'on est malade...ben on avale des médocs. Point. - bon, j'exagère un peu, mais pas tant que ça finalement!)

    Et puis, j'ai lu quelques articles dans le magazine gratuit de mon magasin bio (oui, parce que je mangeais déjà en grande partie des aliments bios: des yaourts bios, de la viande bio, du pain bio ;-) ), j'ai discuté avec des personnes intolérantes au lactose, au gluten, avec des végétariens, j'ai démarré un potager... Tout ça m'a donc amené ici, au hasard (ou pas...) des lectures et des rencontres.

    J'ai donc pris des notes des références de bouquins (merci!). Par contre, je me posais la question: OK, maintenant que je sais vers quels aliments me diriger...comment je fais pour les marier, et que l'ensemble soit bon (désolée, j'ai une énooorme carence en créativité culinaire!!!)? Est-ce que tu trouves tes recettes sur des blogs/sites, dans des livres?
    Je suis bien allée jeter un oeil sur le site du crudivorisme notamment, mais j'avoue que, dès la première recette, j'ai un peu paniqué (pas moins de 18 ingrédients pour une seule quiche! Dont un quart que je ne sais même pas où trouver! Et puis, récemment, avec mon investissement dans un extracteur de jus, disons que je vois les poussières voler dans le porte-monnaie! Arghhh! Y a pas plus simple?)

    Encore un grand merci! Et à bientôt pour de nouveaux articles! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Charlotte, bienvenue et merci pour tes encouragements !
      Pour " crusiner ", simplicité est le maître mot me concernant.
      Je me fais énormément de salades composées, en partant des recettes ménagères connues de tous ( salade verte + roquette + tomate + concombre + maïs doux + avocat + oignon frais par exemple ), et que je peux modifier au gré des envies et des trouvailles !
      Fenouil, poivron, céleri, chou rouge, patate douce râpée ( mélangée avec des carottes râpées c'est trèèèès bon ! ), et tout ingrédient qui me fait de l’œil :)
      Je suis fada des soupes aussi, orties cueillies dans la forêt, fanes de radis, veloutés d'asperges ou de courgettes, avec un peu de cardamome ou de paprika pour la couleur...
      Comme je me fais énormément de jus, des hectolitres de jus ( !! ), ça nourrit et à côté, des salades simples me régalent et me suffisent.
      Les fruits à la croque sont un bonheur aussi :)

      Supprimer
    2. Me voilà rassurée! A priori, c'est à ma portée...
      Encore un grand merci pour cette mine d'infos!

      Supprimer
    3. Ouiii c'est ça qui est génial : c'est bon, c'est sain, c'est adapté à ton corps, et en même temps c'est facile, c'est frais, ça fait moins de vaisselle et ça pollue moins la planète :D

      Supprimer
  4. Bonjour,

    Je suis loin d'être convaincue par ta façon de vivre, non pas parce qu'elle me semble mauvaise ou inadaptée, mais simplement parce que je doute que je puisse la suivre un jour. Mais je prends note des arguments de chacun et je suis ouverte à tous les avis. Enfin bref, ma question n'est pas là. Je voulais savoir quel était ton budget en moyenne pour ton "alimentation physiologique". Parce qu'on a beau dire, le bio ça coûte cher, et les produits industriels pas tellement, et les fruits et légumes, c'est finalement pas donné non plus si on veut un tant soit peu de diversité. D'autant qu'en tant qu'étudiante parisienne, avec ma kitchenette (très) mal équipée (pourtant dieu sait que j'aimerais l'améliorer :'( ), j'ai bien du mal à me résoudre à changer mes habitudes alimentaires. Tu me diras, je n'ai jamais cherché à le faire et peut-être que je me fourvoie complètement sur le prix que ça me coûterait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Hélène ! Bienvenue !
      Merci de ta curiosité et de ton ouverture d'esprit :)

      Alors tu sais, pour le budget, j'ai l'habitude de prendre cet exemple : quand je mangeais encore de la viande, j'aimais la basse-côte. Et avec une grande tranche qui me faisait un repas, des carottes râpées Bonduelle en entrée et des pâtes à la sauce tomate par exemple, ça me revenait à ~8-9€ pour un repas entier. Avec 8-9€, je peux acheter 2 kgs de bananes, 1 kg d'abricots et une pastèque qui vont me nourrir deux jours...
      Personnellement je ne bois pas d'alcool et je ne fume pas. Tu rajoutes donc ces éventuelles sommes au budget fruits-légumes. Idem pour les céréales de tous poils, les laitages, les produits carnés et industriels. Résultat, je mange pour moins cher qu'un omnivore au budget moyen, et surtout bien mieux !!!
      Comme je l'ai déjà dit dans un commentaire, lorsque mon amoureux n'est pas là, je m'en tire très bien pour 40€ par semaine.
      Je n'achète pas TOUT bio hélas, mais en majeure partie. Je m'adapte en attendant la richesse :D

      J'espère avoir répondu à tes questions, et n'hésite pas à tenter l'aventure avec un jour par semaine par exemple :)

      Supprimer
  5. Salut Saturne!
    J'ai découvert ton blog il y a quelques jours et il a su me convaincre (et pourtant on m'avait déjà parlé des dangers des produits laitiers, mais ça n'avait pas retenu mon attention) ! Quoi qu'il en soit, ça fait maintenant une petite semaine que j'ai arreté le gluten, le produits extra-industriels, les produits laitiers, la viande et le poisson (j'ai dû faire trois petites rechutes en tout : un peu de thon, une tranche de blanc de dinde et un verre de coca), et je pense que ça marche car j'ai les ''symptômes'' de la desintox, ce qui me motive à continuer! Le problème, c'est que je suis étudiante et que mon budget alimentaire est extra serré (et pourtant c'est un d mes plus gros budgets, je vis très simplement) : environ 20-25 euros par semaine. j'ai calculé que avec 8€ de
    fruits frais pas bio de carrefour, je tiens deux bons jours, pas plus... Je me rabats donc sur les conserves : celles qui ne mentionnent dans leurs ingrédient que ''sel/sucre et eau'' en plus du fruit, légume ou légumineuse en question. Je rince bien à l'eau fraîche pour retirer cet excédent de sucre oui de sel. C'est comme ça que je mange maïs, haricots verts, lentilles, et parfois ananas ou poire. A choisir je ferai autrement mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour ne pas être à découvert. Est ce que c'est vraiment contre productif? Il me semble que tu n'as pas mentionné les conserves dans tes articles et j'ai vraiment besoin d'un avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut et bienvenue à toi ! Ravie de te retrouver sur le chemin de la Régénération !
      Alors... Ahlalala... le sujet « conserves »... Pas évident dans ce cas.
      En fait, j'en mange encore un peu. Mais juste du maïs doux BIO dans quelques salades, et il faut qu'il soit dans une boîte en verre. Parce que le revêtement des conserves est une VRAIE saloperie, vernie, bourrée de substances poisons. Donc déjà condition sine qua non : le verre.
      Ensuite, je ne suis vraiment pas pour, et ce pour deux raisons :
      1/ Les conserves contiennent des aliments cuits ! Donc pas crus ( lol ) et donc dénués de susbtances nutritives dont je parle dans mes articles.
      2/ Le sucre et le sel contenus dans ces conserves agissent comme des exhausteurs de goût pour masquer l’insipidité des légumes. Donc ils sont souvent en grande quantité, notamment le sel qui est un véritable poison moderne.
      Alors les conserves, on y va piano piano !
      Tant pis, n’achète pas de bio, et fonce sur les fruits et légumes frais de saison. Tu les laves bien en les faisant tremper un bon quart d’heure dans de l’eau très bicarbonatée, et pour les légumes racines du genre carottes ou navets tu les épluches, tant pis !
      Mieux vaut plus de frais, même pas bio, que de cuit qui n’apporte rien de plus qu’une hyperleucocytose !
      Tu peux faire les fins de marché aussi, les vendeurs bradent leurs invendus.

      Supprimer
  6. Bonjour Saturne ! J'ai découvert et dévoré tout cru (lol) ton blog cet aprem, et j'aimerais te poser plusieurs questions qui pourraient m'aider à finir de me convaincre.
    1- Niveau budget t'es sûre que tu ne dépasses pas les 40euros par semaine? Tu dis toi même qu'en un jour tu peux "facilement manger une pastèque entière, un melon, un ananas, 2 ou trois avocats, 2 ou 3 tomates, 8 ou 9 bananes, 4 à 5 pommes de terre, une mangue, une demie scarole, sans oublier les noix, les fruits secs, les assaisonnements", mais comment tu fais du coup, car vu ta liste ça me semble super onéreux non?
    2- On dit que le comté est un fromage qui convient aux intolérants au lactose car la façon dont il est préparé fait que la molécule est assimilable sans problème car ce n'est plus (chimiquement parlant) du lactose, as tu plus d'infos sur ça? Info ou intox?

    3-Pour les symptômes de la détoxification, je me doute que cela varie selon les individus et le degré d'intox du corps, mais as-tu une idée (d'après ton expérience et les témoignages qui te sont revenus) de combien de temps ça dure (genre de l'ordre de qq jours ou de plusieurs mois? (sachant que je fais déjà bien gaffe à ce que je mange) Parce qu'en remangeant des fruits (j'avais quasi arrété) et des trucs crus, j'ai été prise de ballonements hypra douloureux, de constipation, de migraines ophtalmiques, c'était vraiment pas drôle... :/


    En tous cas ta façon de t'alimenter, ce que tu en dis sur ta santé, tout ça, ça me vend carrément du rêve ! Bonne suite à toi et merci ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Loren ! Bienvenue sur ce bloug ! Ravie que tu y trouves quelques conseils :)

      1/ La question du budget revient souvent mais je t"assure, en mangeant selon les saisons, en faisant les fins de marché, en fréquentant les hard-discounteurs qui font maintenant du bio, et les épiceries bio qui vendent parfois moins chers qu'en grande surface, on s'y retrouve !
      De toute façon, loyer soustrait, il me reste 500€ pour faire le mois ! Alors je suis forcée de composer ;)
      Après, 40€ c'est une moyenne !

      2/ Pour le lactose peut-être ( j'en sais rien ), mais calcium " mort " en immense quantité et protéines itou -----> perso, je zappe. C'est un produit laitier avant tout.

      3/ Eh bien c'est là que le terrain individuel s'impose devant toutes les lois :)
      Je ne peux pas du tout te dire combien de temps ça va durer ! S
      En tout cas, si ballonnements il y a avec le sucre des fruits, peut-être un candida albicans qui fait fermenter tout ça ? Intestins sûrement irrités comme tout le monde etc.
      Il faut y aller doucement et je préconise des jus à FOISON ( surtout de légumes ), pour balancer une grande quantité de minéraux sans avoir le ( parfois ) douloureux travail de " digestion " des fibres.

      J'espère avoir répondu à tes attentes :)
      A bientôt !

      Supprimer
    2. Merci beaucoup! Je vais voir tout ça, notamment pour les jus (penses tu qu'en filtrant le jus d'un blender ça peut être mieux que ne pas filtrer du tout? car je n'ai pas d'extracteur...).
      Sinon j'ai vu l'expo sur les grands singes au muséum, et ils expliquent que nous ne sommes pas de tout constitués pareil, ils ne sont pas nos ancêtres, du coup je me permets juste de te le mentionner, vu que tu expliques que leur régime à base de plantes fait quand même d'eux des tas de muscles de 200 kilos.
      Bien à toi :)

      Loren

      Supprimer
  7. Bonjour Saturne! Merci ppour ton article qui me donne tres envie d'essayer. j'ai ete vegetarienne pendant plusieurs annee avant de reprendre a manger de la viande mais seulement en petite quantite... je me sens ramolie et depuis plusieurs mois je constate que je commence a prendre un peu de ventre. J'ai 34 ans et je commence a me demander si il n'est pas temps de rprendre reelement les choses en mains... Je voulais te demander si tu pratique le jeune (intermittent et hebdomadaire) egalement en plus de ton alimentation frugivore et si oui combien de fois par an? est ce que tu suis un jeune hydraulique ou continue a boire des jus uniquement? Je fais egalement 1m74 mais je suis aujourd'hui a un poid qui me fait peur moi meme car je n'ai jamais pesee autant 74 kilos.... quand j'etais vegetarienne et que je pratiquer le jeune intermittent j'etais comme toi a 52/54 kilos max.. Ca m'a mit une claque quand j'ai lue ton blog!

    as tu des conseils pour adapter ce type d'alimentation? progressivement ou on y va d'un coup d'un seul? je me sens capable de le faire car je veux reelement 'reset my body'

    Merci! Sabrina

    PS: Desole pour les fautes de francais. Ca n'est pas ma premiere langue. Je suis d'Australie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Sabrina ! Bienvenue !
      Alors, oui, l’alimentation physiologique est la meilleure pour l'humain, donc elle te fera forcément du bien !
      Je pratique le jeûne et effet et je vais bientôt écrire sur le sujet.
      Si tu te sens ramollie c'est que ton corps n'a pas assez d'éléments nutritifs pour fonctionner ! Alors vite, des jus frais et bio, des fruits, des légumes, des matières grasses végétales nobles, des graines germées !

      Supprimer

Une question, une réflexion, une découverte, un partage ? Commentez !