jeudi 28 août 2014

Arrêt des cosmétiques : le point à plus de 6 mois + THE découverte-chouchou



Bonjour à toutes et tous !

J'espère que vous avez passé ( ou passez peut-être encore, comme moi ) de bonnes vacances !
J'espère aussi que vous vous êtes gorgés de jus et de soleil, enivrés d'Amour et de beaux souvenirs, et que, malgré cet été capricieux, vous avez pu échapper à la grisaille pour absorber un peu de lumière.

Je reviens aujourd'hui après un long silence dû à un véritable besoin de couper. Couper de quelque obligation que ce soit, alimenter ce blog régulièrement en étant une à mes yeux, même si je prends un plaisir infini à partager avec vous mes recettes bien-être.



C'est un sujet cosmétique que je souhaite aborder dans ce nouvel article qui sera le dernier de l'année " scolaire " 2013/2014, septembre approchant à grands pas !

En effet, voilà plus de six mois maintenant que j'ai arrêté toute utilisation de produits de beauté, je voulais donc faire un point sur cet état de faits, et échanger avec celles ( et ceux ? ) d'entre vous qui ont sauté le pas de la décroissance cosmétique !
Puisque je n'étais pas chez moi ce dernier mois, j'ai été un peu chamboulée dans ma routine. Par exemple, je ne disposais pas de baignoire et ai donc renoué avec la douche. Autre exemple, j'ai dû faire des bains d'huile réguliers sur mes cheveux et il y a forcément eu lavage ensuite ( je peux vous dire que ÇA, ce fut un réel chamboulement ahahah ! ).
Le reste de ma routine n'a pas vraiment évolué sinon, sauf pour un élément dont je parlerai tout à l'heure et qui s'annonce déjà comme un ultra-chouchou-favori-intergalactique-de-tous-les-temps-for-evuh-yeah-baby.



Première constatation : j'ai dû ( difficilement ) tracer une croix sur mes bains alcalins pendant 4 semaines.

Eh bien, je peux vous dire que malgré mes brossages à sec quotidiens, je n'ai pas la peau aussi douce que d'habitude. Quelques boutons sont réapparus ( certes aussi en partie à cause de mon régime alimentaire un peu moins drastique : un peu de riz, un peu de fromage de chèvre BIO, une ou deux parts de pizza, oui, c'est relativement soft comme écarts sur un mois de vacs ;) ) et je vois une réelle différence.

=> La contre-attaque alcaline du bicarbonate sur les déchets acides sous-cutanés est un réel allié de la beauté dermato. J'en étais convaincue, j'en ai maintenant les preuves !







Deuxième constatation : l'huile de coco, c'est vraiment miraculeux !

Là où je passe mes vacances, je fais face au soleil du Sud, aux vents marins, aux sables des sentiers des collines qui volent après le passage de mon vélo, et au chlore de la piscine, même si je prends soin de ne pas mettre la tête sous l'eau au maximum. Du coup, peau et cheveux sont chahutés, ce n'est un secret pour personne ! Heureusement, j'avais forcément avec moi mon pot chéri d'huile de coco BIO.






Elle m'a sauvée :
  • de la peau sèche qui pèle invariablement dès qu'on commence à bronzer ( a fortiori avec les brossages à sec, et davantage encore quand on est privée de bains alcalins ! )
  • des cheveux uuuuultra secs grâce à des bains d'huile réguliers
  • du seul épisode coup de soleil ( très léger ) que j'ai eu, parce que j'ai vraiment fait l'imbécile et n'ai pas écouté les signaux de surchauffe ( ça m'apprendra ! )
    Couplée à l'HE de lavandin super, c'est diablement efficace !

Et j'ai découvert :
  • qu'encore une fois couplée à l'HE de lavadin super, elle était un incroyable baume anti-coups, anti-bleus et autres contusions
  • qu'appliquée le soir avant de se coucher sur le contour des yeux, elle était un super remède anti-cernes sans faire gonfler les yeux !



Troisième constatation : dans la douche, il faut ruser.

Quand on a pas de baignoire, et c'est le cas de nombre d'entre vous, le meilleur moyen pour bénéficier tout de même des bénéfices du bicarbonate, ça reste le gant ( on s'en sert une fois puis ---> direction le panier à linge sale, en prévoir donc une trentaine dans son armoire ).
On ajoute un peu de bicarbonate sur le gant humide, et on procède gentiment partie par partie. Ça fait un gommage, ça alcalinise, et même si on ne peut pas rester une demie-heure comme un piquet dans la douche, on obtient quand même quelques bons effets.




Quatrième constatation + RÉVÉLATION DE OUF / DÉCOUVERTE-CHOUCHOU :


OK Sandrine-Mermaid ( une copine qui se reconnaîtra ), J'AI EU TORT sur un point !



Et ce point...      c'est le savon d'Alep ( et par extension le savon de Marseille ).







Je ne sais plus comment j'en suis venue, au début de mon mois de vacances, à m'intéresser au savon d'Alep, mais toujours est-il qu'avec mon caractère perfectionniste-obsessionnel-compulsif, j'ai écumé tout ce qui m'était possible d'écumer à ce sujet.
Et après avoir été sûre de moi sur le genre de savon qu'il fallait choisir, à savoir entre autres un savon arborant un sceau sur l'une de ses faces, et dont la liste des ingrédients s'arrête au chiffre 4 :
  1. de l'huile d'olive ( sodium olivate )
  2. de l'huile de baie de laurier ( sodium laurate ) en proportions variables : de 5 à 80%
  3. de la soude ou traces de soude ( hydroxyde de sodium je crois )
  4. de l'eau ( aqua )
... j'en ai acheté un.

C'est un produit très ancien qui a donné naissance au savon de Marseille par la suite. Plus il est chargé en huile de baie de laurier, plus il est efficace pour soigner la peau ( et plus il est cher aussi, cette huile étant rare et précieuse ). Par exemple, à 80% d'huile de baie de laurier il peut atténuer significativement -voire soigner- localement les eczémas et psoriasis, même si l'on sait que c'est l'alimentation qui en est à l'origine, cf mes articles sur le gluten et les produits laitiers par exemple.

En plus il est vegan, entièrement naturel évidemment, non testé sur les animaux, et surtout...


EFFICACE GENRE SA-MÈRE-EN-SLIP.



J'ai acheté le mien pour 9,50€ sur le super site Alepia.com ( qui à l'air down maintenant, allez savoir pourquoi O_o ), et il contient 40% d'huile de baie de laurier. Il est préconisé pour les peaux acnéiques, ce que je ne suis pas, mais j'avais envie de voir si ma peau allait aimer ou pas, pensant que qui peut le plus peut le moins.

Eh bien le voici mon ultra-chouchou-favori-intergalactique-de-tous-les-temps-for-evuh-yeah-baby !!

Après seulement quelques jours d'utilisation sur une peau assez saine comme la mienne, il lui donne vraiment un éclat incroyable, il affine le grain de peau et la rend lumineuse.
Je l'utilise en alternance avec mes rinçages habituels au bicarbonate de soude + HE de lavande, et surtout le soir en complément du démaquillage après l'huile de coco + rinçage, pour un double nettoyage bigrement efficace !

Mais ce n'est pas tout ! C'est lui que j'ai utilisé pour laver mes cheveux après mes bains d'huile.
Ce combo est extraordinaire ! Moi qui ai les cheveux bouclés, donc secs, de nature, et relativement abîmés à cause des (dé)colorations, j'ai retrouvé des cheveux doux, brillants, et en relative bonne santé sur les longueurs : les pointes ne bouclaient plus, elles ont retrouvé une belle spirale...

Je l'ai utilisé sur le corps quelques fois, et il n'assèche pas du tout la peau. Au contraire, il la laisse assez hydratée et brillante :)




Plutôt contente du résultat moi !





En gros, un unique produit pour la totalité de la toilette, ça me plaît énormément moi, ce genre de concept !
Je sais désormais que quand je devrai partir en voyage, je ne prendrai que mon cube de savon d'Alep, mon huile de coco, un gant de brossage à sec, mon HE de menthe poivrée, ma brosse à dents et un peigne en bambou. Point barre !




Par extension, je peux vous parler du savon de Marseille véritable, qui se compose de la même liste d'ingrédients hyper courte puisqu'elle n'en contient que trois : on enlève en fait l'huile de baie de laurier spécifique au savon d'Alep pour ne garder que l'huile d'olive.






C'est mon amoureux qui s'est collé au test depuis des mois puisqu'il était assez désespéré de son regraissage capillaire quotidien, dû à des cheveux longs ultra-lisses et ultra-fins et surtout à un cuir chevelu agressé par les shampoings cosmétiques bourrés de sulfates et de silicones...
Après quelques jours de transition, il peut maintenant se laver les cheveux tous les deux jours VOIRE trois parfois.
C'est une sacrée évolution pour lui, tellement qu'il m'a spontanément autorisée à vous en parler dans cet article, pensant que ça pouvait aider les personnes parmi vous qui connaissent cet agaçant problème.

Il a les cheveux légers, doux, brillants, en 5 ans je ne l'ai jamais vu avec des cheveux aussi beaux.


Je l'ai testé aussi avec de jolis résultats, et étant bien moins cher que le savon d'Alep, je l'utiliserai probablement en alternance pendant les périodes de vache maigre.


Donc oui Sandrine, toi qui m'avait parlé de ces produits à l'occasion de mon tout premier article sur l'arrêt des cosmétiques et à qui j'avais répondu un vague " mouif... bof... bbffflrl... ", tu as ma reconnaissance éternelle
pour avoir éveillé à l'époque, et malgré moi, une étincelle d'intérêt.

Rendons à César ce qui est à César.

Voilà.


■ Bref, en conclusion, je pense que j'ai vraiment trouvé le combo gagnant sur ma routine hygiène, en souhaitant une infinie bienvenue aux savons d'Alep et de Marseille.
Pour celles et ceux qui découvrent et qui veulent en savoir plus, je vous renvoie une fois encore sur mon article initial.
 

Mes essentiels :
- bicarbonate de soude

- HE de lavande et de menthe poivrée
- huile de coco
- savon d'alep


Tous les autres produits sont optionnels. De quoi vous faire une jolie salle de bains qui ne déborde pas de produits cosmétiques chimiques, nocifs pour votre corps et la planète ! ■






NO cosmétox, NO make-up !



Pour aller plus loin :





J'espère que cet article vous aura apporté !
Je vous embrasse, prenez soin de vous.
Saturne.