lundi 19 février 2018

Rajeunir et préserver sa jeunesse grâce au mode de vie physiologique ( 1ère partie )





" Rajeunir et préserver sa jeunesse "... " faire dix ans de moins "... 

Est-ce seulement dans la tête ?




Eh bien cher(e)s ami(e)s, pas du tout !

Je viens avec d'excellentes nouvelles !

Selon Dame Nature, l'avancée en âge n'a absolument RIEN à voir avec " l usure du corps " dont on entend parler sans cesse et qui domine dans l'inconscient collectif.
C'est en faits une maturation, une bonification, le remplissage de notre jauge de Connaissance, de Joie, d'Amour, d'Expériences, de Bonheur(s), de Richesse(s) ( je ne parle pas de Rolex ou de Ferrari, vous m'aurez comprise ;) Quoiqu'après tout, ça peut en faire partie aussi ! ), etc.


Alors pourquoi avons-nous continuellement la peur de vieillir ? Pourquoi " ÂGE " équivaut-il forcément à " rides, laideur, aigreur, maladie, dégénérescence, fatalité, corps qui s'affaisse ", le tout à la sauce inexorable  ?

Je vais tenter de vous expliquer le pourquoi de ce malheureux amalgame dans ce long article que je vais scinder en deux parties pour le rendre plus digeste ( à lire pour vous et à écrire pour moi ! Eh oui,  je n'ai plus autant de temps maintenant que je suis maman ;) ), et vous donner les solutions pour préserver votre jeunesse, votre beauté et votre Joie, qui ne sont en faits que les résultantes d'un corps en pleine Santé.




banque d' images photos gratuites libres de droits sous creative commons18
Santé = Beauté, Jeunesse et Joie !




I - Avant-propos : le cas de mon ami Patrick G.


D'octobre 2012 à Juin 2013, j'ai eu la Joie de vivre l'une des plus belles expériences et l'une des plus belles années de ma vie : j'ai eu droit à un Congé Individuel de Formation d'un an scolaire à l'école    ATLA, école de musique privée parisienne de renom.

Dans cette école, pleine de belles âmes et dont le souvenir me rend joyeusement nostalgique, il y avait ( et il y a toujours d'ailleurs ! ) Patrick G.
Patrick, percussionniste passionné, professeur de rythme et de corpo-rythme dans cet établissement, fait partie des gens dits... " solaires " : " toujours la pêche, et la banane " ! Haha !

Soucieux de la préservation de son Énergie et de son capital Santé, pratiquant déjà le yoga et étant plutôt sportif, je crois me souvenir que c'est à la suite de petites fatigues et de légers soucis de santé qu'il s'est intéressé au crudivorisme ( Patrick, si tu passes par là et que je suis dans le faux, tu as tout le loisir de rectifier dans les commentaires ! Je me base sur la mémoire de nos discussions d'il y a 4/5 ans, j'espère donc ne pas faire d’erreurs ! ), et il a fait un stage d'initiation avec une adepte du cru.

J'étais déjà végétarienne à l'époque, j'avais lu le livre du Dr Seignalet L'alimentation ou la troisième médecine, à la suite de quoi j'avais arrêté gluten et produits laitiers, me dirigeant aussi d'un pas leste vers le végétalisme.
Mais le cru, je n'en avais jamais entendu parler. Même si j'aimais ce que l'on a coutume d'appeler " les crudités ", je restai coite devant ses immenses assiettes de légumes que je n'aurais pas imaginé manger crus. Les asperges par exemple !
Déjà intéressée par le sujet de la nutrition, nous avons beaucoup échangé là-dessus, au cours des quelques mois passés dans cette école.

Et ce qui me donne envie de vous parler de Patrick, c'est qu'au cours de ces 7 mois où je l'ai côtoyé durant ce changement de régime alimentaire, JE L'AI LITTÉRALEMENT VU RAJEUNIR.
C'était FOU !
Du début de l'année scolaire jusqu'à la fin, il a " perdu " 10 ans.
Si je me souviens bien, il fêtait ses 47 ans en 2013, il en faisait 37. Et cette transformation, je l'ai constatée de visu ! Ça m'a littéralement subjuguée et fortement impressionnée.

En plus de donner cette impression de jeunesse retrouvée, il s'est véritablement embelli :
Sa posture est devenue plus digne et ouverte sur le monde encore, sa peau et son visage dégageaient comme de la lumière, son énergie a décuplé, son corps a perdu du gras et s'est musclé, asséché.
Et puis son Mental ! Il semblait plus serein, joyeux et en paix que jamais, son bien-être et sa Joie de vivre étaient réellement communicatifs.

Moi qui, grâce à l'arrêt du gluten et des produits laitiers, venais de sortir d'années de grisaille mentale et de dépressions cycliques, ça m'a totalement remuée et donné envie de suivre son exemple !
Dans le même temps, je découvrais les vidéos de Thierry Casasnovas, et c'est là que j'ai vraiment commencé à engrangé une boulimie de lecture et une soif de Connaissance sur le sujet, l'étendant à ce que j'appelle maintenant le Mode De Vie Physiologique.










II - Pourquoi notre corps " s'use-t-il " à mesure que les années passent ?


Eh bien tout simplement parce qu'à mesure que les années passent,
il est de plus en plus EMPOISONNÉ, congestionné, brûlé aux acides, étouffé par les toxines
ET le manque d'oxygène de notre respiration aussi constipée que nos intestins !


Ce n'est pas du tout ce qui est prévu pour nous, cette " déchéance " !
Ma maman cite régulièrement cette phrase du Général De Gaulle : " la vieillesse est un naufrage... "
MAIS NON ! NON ! NON ! Je m'inscris Ô combien en faux !!

La Nature nous a créés pour que nous vivions en Pleine Santé durant " 5 fois la croissance de nos os longs " soit 5 fois 20 à 25 ans !
Elle ne nous a pas du tout créés pour que nous mourrions à 75 ans, perclus d'arthrose, de varices, ridés comme des vieilles prunes, obèses, plein de diabète, de " mauvais " cholestérol, de cancers, avec Parkinson ou Alzheimer pour couronner le tout !

Mais forcément, en accumulant jour après jour les " petites entorses " faites aux lois de la Nature qui nous gouvernent, petit à petit, goutte après goutte, nous remplaçons les liquides propres ( à défaut d'être purs ) de notre organisme par une espèce de bouillon de culture acide, un marécage putride et abrasif !
Et si nos cellules baignent dans une boue crasse au lieu de " la source d'eau pure " dont elle ont besoin pour respirer, se nourrir et éliminer en paix, il est certain qu'elles vont finir par étouffer, se scléroser, se déprogrammer ou muter, et ainsi créer tous les troubles " de la vieillesse " que nous connaissons et pensons inexorables.

Eh oui, " à m'en donné " comme disent mes chers toulousains, il faut savoir rester, et même revenir, à notre juste place. Ce n'est pas parce que nous avons pu et su développer notre mental, que nous en sommes pour autant parvenus à nous placer au-dessus des Lois de la Nature.
Ça, nous n'y arriverons JAMAIS. N'en déplaise à notre Vanité Humaine.

Alors manger des burgers ou tout autre nourriture industrielle vide de nutriments qui nous constipe gravement, des céréales et de la viande que notre foie et notre système digestif sont INCAPABLES de traiter, nous engluant dans des " colles " et de l'ammoniaque abrasif, " des fruits et des légumes " pollués et poussés sur des sols arides et exsangues issus d'une déforestation massive et suicidaire, boire de l'eau du robinet tout bonnement impropre à la consommation ( je vous renvoie à cet article ), fumer et boire de l'alcool, se coucher à deux heures du matin, travailler 8 à 10 heures par jour pour le profit et des causes déshumanisées, s'énerver en voiture sur le périph', regarder la télévision, nourrir des pensées agressives et non-bienveillantes, respirer du bout du nez un air pollué et baigner dans une angoisse chronique autant que dans les ondes électromagnétiques, wifi et portable, j'en passe et des meilleures... et ce pendant des dizaines et des dizaines d'années...

... tout cela contribue à produire des radicaux libres issus du stress oxydatif, qui vont s'attaquer à nos cellules, les détruire, et ralentir le renouvellement cellulaire.

Le milieu dans lequel vivent nos cellules, le liquide interstitiel, est ainsi pollué, acidifié, engorgé de toxines issues de notre environnement ( nourriture inadéquate en premier lieu, et autres pollutions de tous acabits... ), empêchant ainsi ces cellules de respirer, de s'alimenter et d'éliminer leurs déchets, la triade vitale.

Et si nos cellules dépérissent dans cet infâme bouillon, " le naufrage de la vieillesse " n'en est que le reflet visible dans son ensemble...

Cette " déchéance " n'est que la partie visible de l'iceberg de nos INDIGESTIONS CHRONIQUES, qu'elles soient alimentaires, mentales, ou spirituelles.





Résultat de recherche d'images pour "gorgeous old lady"
Cindy Joseph, beauté sexagénaire !




III - Comment préserver la jeunesse du corps en évitant le stress oxydatif ?


Rien de plus " simple " !
Il suffit de regagner notre humilité face aux lois qui nous gouvernent, et accepter de fonctionner selon le mode d'emploi qui correspond à notre machine corporelle.

" Simple " n'est pas synonyme de " facile ", je le conçois, car l'être humain a la fâcheuse tendance à vouloir se croire plus fort que Tout. Mais ce n'est pas parce que notre fameux mental a su développer une médecine allopathique qui élimine les symptômes, que cela signifie que notre corps est guéri, en Santé, et que la cause des maux est vaincue.
BIEN AU CONTRAIRE.
Cela ne signifie pas non plus que l'on peut se déresponsabiliser, en faisant n'importe quoi de ce temple qu'est notre corps, puis en se rattachant à quelques comprimés qui masqueront les conséquences de nos choix, comme on cognerait violemment sur un tableau de bord pour ne pas voir les voyants rouges qui s'allument.

Alors retrouvons le bon sens, acceptons de poser le genou à terre et de nous soumettre à ces Lois qui ne veulent que notre Santé, notre Beauté, et notre Joie !



  1. Tout d'abord réapprendre à respirer

    Je me permets de copier ici un passage de l'excellent livre que je suis en train de lire en ce moment : Naturopathie de Daniel KIEFFER, car je ne saurai le formuler mieux :

    " Sous oxygéné, en " survie " respiratoire, l'individu " soupire " de temps en temps pour faire le plein... Son souffle est court, limité, saccadé, haut placé dans la poitrine. Son diaphragme, " le " muscle respiratoire par excellence , n'est pratiquement jamais mobilisé complètement.  Le plexus solaire, grande centrale nerveuse et émotionnelle sensible à tous les stress bien avant que la conscience ne s'en empare demeure noué, tendu, spasmé.
       Songez qu'avec un peu d'entraînement, lors d'une respiration profonde et complète, le diaphragme est mobilisé sur une hauteur approchant les
    10 centimètres, entre son point le plus haut ( expiration complète ) et son point le plus bas ( inspiration complète ) ! Dix centimètres durant lesquels ce muscle puissant écrase estomac, foie, vésicule biliaire, rate, pancréas, côlon... telles des éponges que l'on exprime en un massage salutaire. Voilà un exemple qui je l'espère démontre l'un des intérêts majeurs de la respiration profonde. Les sages d'Orient et d'Occident ont toujours insisté sur l'art du souffle comme clé fondamentale de santé physique, mais aussi, indissociablement, de santé psychique et spirituelle...
    [...]
    Six grandes et lentes inspirations, profondes, mobilisant l'abdomen, les reins et les flancs - et non seulement les côtes et le sternum -, pratiquées consciemment, six fois par jour, valent assurément bien mieux que tous les grands sermons sur la question. "
    3
  2. Réapprendre à se nourrir correctement

    N'en déplaise à votre sacro-sainte croyance que l'homme est omnivore, nous sommes des êtres humains, donc nous sommes frugivores, tels les grands singes ( gorilles et chimpanzés ), de qui " nous descendons " comme ils disent, et dont nous avons strictement le même système digestif :
    C'est à dire des intestins immenses faits pour digérer les sucres et les végétaux, et des reins très faibles inadaptés à la consommations de viande autre qu'en quantité congrue.

    Car que mangent ces grands singes, si ce n'est des fruits, des baies, des feuilles, des racines, des noix, quelques insectes qui passeront par là, et le tout CRU ?

    Nous sommes faits pour fonctionner avec l'énergie que nous apportent les sucres des fruits et les minéraux contenus dans les végétaux feuillus et les racines tendres.

    " Et les protéines dans tout ça ? "
    Ha ! Toujours cette crainte infondée du manque de protéines.
    Je vous renvoie à cet article, j'en parle dès le début !
    Et songez au gorille qui, sans manger son bon steak tous les midis, trouve bien de quoi faire ses 250 kilos de muscles fa-cile !
    Nous avons besoin d'acides aminés et non de chaînes de protéines longues, dont la digestion crée de grosses doses d'ammoniaque que nos reins ne peuvent filtrer, et qui se déposent donc sous forme de cristaux, " de sels " comme le dit Irène Grosjean, dans nos articulations et nos tissus, créant tous les symptômes douloureux ( arthrose, etc... ) que nos personnes âgées ( ou moins âgées ) connaissent bien !

    " Et les féculents ? C'est important les sucres lents ! "
    Aussi vrai que nous ne sommes pas faits pour ingérer des protéines mais des acides aminés, nous ne sommes pas faits pour digérer de longues chaînes d'amidon, mais des sucres simples ! La digestion ( ou l'INdigestion ? ) des " sucres lents " ne mène qu'à la création de déchets sous forme de colles, de " mucus " si chers à Arnold Erhet, qui engluent nos intestins, nos cellules, notre cerveau, et du coup nos pensées aussi ( cf cet article ) !

    Donc pour préserver notre jeunesse, on nourrit notre machine avec le carburant qui est fait pour lui :
         • des fruits mûrs
         • des légumes
         • des noix
         • des graines germées
         • du cru, du VI-VANT !

    Concernant la viande, outre la question de l'éthique et de l'écologie, j'ai du mal à imaginer que l'on puisse nourrir un corps vivant avec ni plus ni moins... que de la chair morte en décomposition.
    Je ne veux pas du tout faire ma végane provocatrice, j'ai laissé tomber le discours coercitif depuis bien des années maintenant. Je me frotte juste à la réalité des choses : dès qu'un animal meurt, sa chair entre en décomposition, c'est un fait !
    Comment nourrir de la Vie avec de la mort ? Qu'elle soit animale d'ailleurs, ou végétale ( cuite ) ?
    Il y a bien plus, dans la nourriture dont nous avons besoin, que les macronutriments : glucides, lipides et protides ! Outre les micros-nutriments que sont les vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes, etc., nous avons aussi besoin de l’Énergie electro-magnétique du soleil qui a fait pousser les plantes, et d'Énergie tout court !
    Tout ce qui fait la différence entre un œuf cru qui donnera un poussin et un œuf dur qui le restera pour de bon ou une amande grillée et celle qui donnera un amandier...


    Si vos intestins sont trop fragilisés et enflammés par des années d'une alimentation inadaptée, c'est là que les jus de légumes à l'extracteur entrent fièrement en jeu.
    Débarrassés des fibres, les jus de légumes contiennent tous les micro-nutriments cités plus haut, et n'ont pas besoin d'être digérés : ils passent de suite dans le circuit sanguin pour nourrir enfin vos cellules !
    Et n'oubliez pas ! Les extracteurs ne sont pas faits pour les fruits mais pour les légumes en grande priorité et majorité. Pour adoucir le goût parfois dur des jus de légumes, il est conseillé de n'ajouter qu'un tiers de fruits pour 2/3 de légumes.
    L'été, pensez au jus de pastèque avec la peau, qui contient le sucre agréable et la chlorophylle reminéralisante ! C'est divin :)


    En nourrissant ainsi vos cellules avec ce que la Nature a prévu pour elles, elles vont enfin trouver de quoi fonctionner à leur plein potentiel, votre corps va pouvoir trouver du temps pour se nettoyer, nettoyer ses " humeurs ", ses liquides, se désengorger, et des cellules qui baignent dans un liquide sain et nourries des bons éléments sont des cellules heureuses, qui font un corps heureux, et un humain Joyeux !
    Aussi, oxygénées de la bonne façon, les cellules se renouvellent et cessent de stagner voire d'involuer, et le processus de vieillissement du corps est bigrement ralenti, si ce n'est inversé !



Image associée
Restez frais/fraîche comme une pivoine avec le mode de vie physiologique !
Source photo : meillandrichardier.com



La suite viendra au prochain épisode alors restez connectés !

En attendant, j 'espère que cet article vous aura apporté, n'hésitez pas à partager et commenter !

N'hésitez pas également à rejoindre MON GROUPE FACEBOOK si vous le souhaitez et si vous êtes motivé(e)s par le mode de vie physiologique, pour échanger sur le sujet !



Je vous embrasse, prenez soin de vous.
Saturne.





3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. En tout cas, moi qui commençais à prendre la nature en grippe en voyant le cas de la vieillesse et avais perdu tout gout de vivre en voyant ce qui nous attend, je suis un peu rassurée, ce changement est tout à fait faisable (pour moi ce sera progressif car pas forcement simple à mettre en oeuvre)Nous avons de la chance par rapport aux generations précédente d'accéder à ces informations tant qu'il est temps. (merci de supprimer mon comm précédent j'ai un peu honte, il est temps que je passe aux fruits pour cesser de broyer du noir)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut à toi !

      J'ai supprimé, comme tu le souhaitais, ton commentaire précédent, bien que je le trouve très intéressant et constructif.
      Si tu veux en discuter avec moi, n'hésite pas à me contacter par mail, ou via facebook messenger ( messagerie privée ), car je ne peux pas te laisser ainsi glisser sans te tendre la main. D'autre part je serais ravie de voir tes œuvres, si tu veux bien mes les montrer !

      Merci en tout cas pour tes compliments et tes encouragements ; je reste persuadée que même avec des " traits moins faciles " que Cindy Joseph à la naissance, on peut nettement améliorer son reflet dans le miroir en se remettant dans le droit Chemin que Dame Nature a prévu pour nous :)

      Bien à toi,
      Saturne.

      Supprimer

Une question, une réflexion, une découverte, un partage ? Commentez !