lundi 5 mars 2018

Premiers pas vers l’Alimentation Physiologique : pour tous ceux qui ne savent pas par où ni comment commencer !



Voilà.
Ça y est.
Ça fait plusieurs semaines, mois, années que vous parcourez mon blog et bien d’autres, que vous avez visionné des dizaines de vidéos, entendu des centaines de témoignages, que vous avez vu des gens qui ont passé le cap et qui ne reviendraient en arrière pour rien au monde.

Vous êtes convaicu(e) : le frugivorisme et l’alimentation physiologique vous attirent irrésistiblement, vous sentez que c’est LA voie à suivre, celle de la Nature et de Ses lois.


Et vous avez raison !


Cependant, en comparant le contenu de votre assiette actuelle et celle que vous souhaiteriez avoir, vous pensez, frustré(e), blasé(e), qu’il y a un monde, et que vous n’arriverez jamais à matérialiser votre si belle motivation.

Ola l’ami(e) ! Je t’arrête tout de suite ! C’est bien plus facile que tu ne le crois et promis, ça peut se faire ( ô combien ) avec plaisir !







I - AVANT TOUTE CHOSE : ON ENLÈVE RIEN, ON RAJOUTE !!


La première des choses à éviter pour ne pas saccager votre entrain, c’est prendre l’alimentation physiologique pour ce qu’elle n’est pas, c’est à dire UN RÉGIME !
Ce n’est absolument pas une restriction, c’est une Abondance, une Joie, une pléthore !!
Alors avant tout, on arrête de penser qu’on ne vas plus manger de chocolat, de pain, de viande, de sodas, de fromages ou de burgers. Jamais. De sa vie.

D’une part parce que ce n’est pas ( encore une fois ) par la coercition qu’on obtient quelque chose, mais bel et bien via le plaisir, la seule échelle de valeurs valable qui a été créée pour nous.
D’autre part parce que l’être humain n’aime pas la restriction. C’est pour ça que les régimes sont des non-sens voués à l’échec. Oui, tous ! Dès le moment où il y a restriction, il y a frustration, et échec à plus ou moins long terme. L’être humain est fait soit pour la Pléthore, soit pour le Jeûne total ! Entre les deux, ça ne fonctionne pas ! Oubliez !
Enfin, parce que pour passer d’une vieille habitude à une nouvelle, il faut avoir envie de passer à la nouvelle ! Et pour ce faire, c’est en RAJOUTANT des éléments nouveaux qu’on va petit à petit ( et peut-être même sans s’en rendre vraiment compte ) délaisser l’ancienne habitude.



Voici différentes pistes :



II - Si vous n’avez aucun matériel de CRUsine



  • Rien de plus simple que de commencer par ajouter, à chaque début de repas, des crudités ! Faites vous une belle salade verte et ajoutez-y une montagne d’herbes fraîches comme de la coriandre, du basilic, de la menthe... quelques dés de concombre ou de fenouil selon ce que vous trouvez dans votre magasin bio, une carotte ou un morceau de patate douce râpé(e) ou hâchée menue-menue, un demi-oignon rouge, des raisins secs, une pincée d’un excellent sel brut, un jus de citron, de l’huile d’olive et vous m’en direz des nouvelles !
    Laissez aller votre imagination, tout est possible !
  • Pour avoir de l’énergie, il faut miser sur le sucre des fruits ! Alors essayez, le matin, de démarrer avec des bananes à volonté et des dattes types Deglet Nour ( ou Medjool si votre budget le permet ! ), des amandes, des noisettes ou des noix trempées une nuit puis rincées ( important ! Seules les noix de cajou n’ont pas besoin de trempage ).
    Mangez avec plaisir jusqu’à satiété, vous allez voir c’est délicieux ! Et vous me direz si votre ventre crie famine à 11h ;)
    ( Mais si après ce repas divin de fruits vous avez encore envie de croquer dans une tartine, faites-le Bon Dieu ! Vous verrez de toute façon que ce ne sera bientôt plus le cas, et vous aurez envie de vos fruits le matin... C'est du Vécu ! )
  • Dans la lignée de ce second point, essayez ensuite, pour le fun, de remplacer le repas du midi par une corbeille de fruits frais ! Si vous avez peur d’avoir faim, allez sur des fruits costauds comme la banane et l’avocat ! Et en quantités s’il vous plaît ! Un repas de fruits ce n’est pas UNE banane et UN demi-avocat...
    Et si le mot «  remplacer » vous effraie, démarrez par cette corbeille de fruits, et voyez si vous avez encore faim, vous aurez tout le loisir de manger ce que vous souhaitez après !

  • Un autre élément ultra-nutritif et très facile à intégrer dans son quotidien, ce sont les graines germées. J’en avais déjà fait tout un article ICI, tous les détails sont dedans.
    Vous pouvez en mettre une grosse poignée dans votre salade apéritive, voire même les manger en en-cas, natures, comme les graines de tournesol par exemple, qui sont exquises ! Moi je les mange natures à la grosse cuillère ! J’adore !
  • Si vous avez des bocaux vides et leurs couvercles, de quoi râper des carottes, alors vous pouvez faire des légumes lacto-fermentés ! Ces alliés de choix pour votre flore intestinale longtemps malmenée par une alimentation inadéquate, remettront d’aplomb vos milliards de bactéries qui font un travail incroyable pour vous au quotidien !
    Râpez des carottes, tassez-les bien dans un bocal qui ferme, et couvrez-les complètement d’eau pure salée à 15g/l, en veillant à laisser 1 ou 2 cm vides avant le bord, car en fermentant, du liquide va déborder. Placez vos bocaux « fermés mais pas trop » sur une assiette à l’ombre à température ambiante, laissez la magie de la Nature agir de 3 jours à une semaine, et dégustez ! Moi je trouve ça délicieux, mais c’est particulier. La choucroute et les cornichons sont des légumes lacto-fermentés, si vous aimez ce genre de goûts un peu acidulés, c’est fait pour vous !
  • Pour apporter de la Vie dans votre assiette, rien de tel que de faire pousser une armée de plantes aromatiques et d’herbes fraîches chez vous !
    Faciles à entretenir dès le moment où on ne les oublie pas, ça mettra du soleil dans votre assiette et votre appartement ( ou maison ), et vous profiterez de tous les bienfaits de ces « simples » pleins de principes actifs.
  • Si vous ne pouvez pas vous passer de votre chocolat du goûter, testez cette recette qui a, chez moi, pris le dessus sur la tablette : incisez une datte Deglet Nour bien tendre au milieu, enlevez le noyau, et remplacez le par un demi-cerneau de noix !
    Moi je trouve que ça a un goût de chocolat suisse aux noisettes ! Exquis et complètement addictif ! Et encore une fois, bien entendu, si après vous avez encore envie de chocolat, faites-vous plaisir !


IMPORTANT : Gardez à l’esprit ce fait très concret : votre corps va assimiler en plus grande quantité les premiers éléments que vous ingérerez. Donc, commencez par le plus sain, histoire de bénéficier du meilleur en grande quantité, et finissez par ce que vous estimez être « votre pire », sans culpabilité, avec plaisir !









III - Si vous désirez faire l’acquisition de quelques outils de CRUsine ou que vous en avez déjà



  • Je reviens encore à la charge avec ma litanie haha, mais FAITES-VOUS DES JUS DE LÉGUMES à l'extracteur !
    Si vous ne vous sentez pas de laisser tomber la « junk food », la viande, ou toute autre habitude alimentaire inadéquate pour l’instant, eh bien buvez des jus en quantités en parallèle !
    Au moins vous temporiserez l’ingestion d’acides en regarnissant votre stock minéral, et avec les jus, ce sera toujours ça de pris question « vraie nutrition » !
    Comme je le disais au début, pour commencer, n’enlevez pas, a-jou-tez !
  • Si vous avez un blender ou souhaitez en acheter un, connaissez-vous les purées de fruits ? J’en ai déjà pas mal parlé, mais voici à nouveau mon obsession du moment : tous les matins, je salive en me préparant une purée de bananes/dattes/oléagineux trempés/cannelle/+une lichette d’eau pure pour lier.
    Un RÉ-GAL !! Je me lève presque avec l’appétit rien que d’y penser alors que je ne petit-déjeune plus depuis des années...
  • En version salée, les soupes crues chaudes ! Un must l’hiver et toute l’année d’ailleurs, pour faire le plein de nutriments avec trois fois rien !
    Un demi poivron rouge par personne, une poignée de cajous, un demi-oignon rouge, un demi-avocat, une petite gousse d'ail, une rasade de shōyū, d’huile d’olive, un jus de citron, un gros cm de gingembre frais, de l’eau bouillante et roule ma poule ! On blende jusqu’à consistance crémeuse...
    Addictif aussi et toutes les variantes sont possibles !
    A déguster 30 minutes avant le repas, ou plutôt en fin de repas pour ne pas diluer les sucs gastriques.










Voilà donc quelques pistes à explorer, basées sur mon expérience personnelle, et sur l’observation de mes congénères ;)

Enlever, restreindre, réduire, autant de termes que l’humain ne supporte pas quand il s’agit de son assiette. Et pour cause ! Si, a contrario des jeûnes, les régimes sont voués à l’échec, c’est parce qu’à l’inverse des jeûnes qui sont naturels chez l’homme, les régimes diminuent le métabolisme ! On marche au ralenti dans tous les sens du terme et à tous les niveaux, mettant le corps dans un système où il va stocker la moindre miette... C’est ensuite l’effet yo-yo. Vous connaissez ?


Alors si vous souhaitez enfin entrer dans le monde merveilleux du frugivorime et du respect des lois que Dame Nature a prévues pour vous, c’est dans l’abondance et la Joie que vous y arriverez :)

En ajoutant ainsi des éléments vivants à votre alimentation, vous n'aurez plus envie de vous diriger vers des aliments " morts ", qui ne vous apportent qu'une brève excitation du palais et des années de déchets en perspective...
De plus, je vous assure, au fil du temps, vous trouverez ça moins plaisant, et vous irez naturellement vers ce qui est BON pour vous !



Écoutez-vous !



J 'espère que cet article vous aura apporté, n'hésitez pas à partager et commenter !

N'hésitez pas également à rejoindre MON GROUPE FACEBOOK si vous le souhaitez et si vous êtes motivé(e)s par le mode de vie physiologique, pour échanger sur le sujet !



Je vous embrasse, prenez soin de vous.
Saturne.






2 commentaires:

  1. Merci pour ces conseils concrets, applicables même sans matériel :)
    J'ai quad meme une question, la plupart du temps j'essaie de prendre mes fruits et légumes bio mais même en les prenant chez lidl ça revient très cher au final, donc je me rabats sur les pesticides, les bienfaits de l'alumenttaion frugi sont ils suffisants pour compenser l'intoxication ? en étant logique je penserais que oui pusique le corps est aidé dans son travail de régénération mais c'est juste pour dissiper un doute et savoir si j'ai interet à dépenser tout mon argent en nourriture ce qui est quand meme dommage quelque part :p...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello !
      Voilà une excellente question que je n’ai eu de cesse de tourner et retourner en en revenant toujours au même constat : OUI le bio, ça a un coût, MAIS ma santé n’a pas de prix et celle de mes proches non plus. Alors c’est clair, vu mon budget en dents de scie, les fruits et légumes bio prennent tout mon budget et heureusement je n’ai que peu de plaisirs pécuniairement voraces à côté, ça compense.

      Le problème majeur des produits frais conventionnels, outre leur abominable teneur en pesticides ( 28 traitements chimiques pour les pommes conventionnelles !!!! ), c’est leur contenu nutritionnel ridicule ! En poussant dans des sols exsangues, voire HORS SOL (!!) pour certains, ils n’ont de fruits et de légumes que le nom...
      Les micronutriments contenus dans ces produits sont tellement inférieurs aux biologiques que ma réponse à ta question sera double :
      Certes le corps fait le tri, mais vu la dose de produits chimiques que peut ingérer un frugivore « non bio », c’est trop pour son foie, d’autant que le reste de notre environnement n’est pas idéal ( pollution de l’air, polluton électromagnétique, eau de mauvaise qualité, stress, qualité de sommeil médiocre... ), ce qui ajoute encore de bonnes doses de radicaux libres et de déchets à traiter.

      Donc oui, le bio est un budget, mais Ô combien essentiel. Et si tu te rabats sur les graines germées ( de tournesol en particulier ), que tu ne fais qu’un gros ou deux bons repas par jour, il y a grave moyen de t’en sortir !

      Supprimer

Une question, une réflexion, une découverte, un partage ? Commentez !